Edito du 26/01/2012

Notre Hollandais volant prend soixante engagements pour la France…Il est primordial de les noter sur une feuille de papier, de mettre celle-ci au coffre afin de pouvoir ressortir cette liste dans cinq ans et vérifier la véracité d’aujourd’hui et les mensonges de demain.
Il faudra le faire pour tous les candidats car nous pouvons compter sur les dérives de leurs promesses et sur leur amnésie générale quand nous leur demanderons des comptes. Soyons tous des anonymes en politique, soyons légion, ne pardonnons rien et n’oublions pas…arrêtons d’être ces moutons naïfs qui suivent sans sourciller. C’est dans notre engagement à ne plus être traîté comme des idiots que viendra une prise de conscience publique.
Alors ces soixantes engagements…quels sont ils?
Relance de la production, de l’emploi et de la croissance par le biais d’un banque publique d’investissement, d’un livret d’épargne industrielle, et par divers leviers statutaires et économiques. Il prévoit de réduire le déficit public à 3% du PIB à fin 2017, tout en favorisant la croissance et sans nouvelles olitiques d’austérité…l’équation sera très difficile à équilibrer.
La réforme fiscale sera engagée avec une fusion de l’impôt sur le revenu et la CSG, une nouvelle tranche pour les hauts revenus, le rabotage des niches fiscales, rabotage de l’abattement sur les successions, relèvement de l’impôt sur la fortune et augmentation de l’allocation rentrée scolaire.
Comme toujours des annonces à la fois électoralistes et pour pouvoir se dire de gauche, la droite faisant  de même de son côté…UMP et PS, de vieux partis qui essayent tant bien que mal de caresser leur électorat sans finalement parvenir à raviver la flamme politique.
Confirmation de la création des soixante milles postes supplémentaires dans l’Education, allocation d’études et de formation sous conditions de ressources, des réformes où certainement les classes moyennes seront les laissers pour compte. La gauche veut comme à son habitude choyer les pauvres, les immigrés pour avoir la conscience tranquille, la droite veut préserver son électorat de favorisés, riches et vieillissant…Pour les classes moyennes, rien de nouveau, il faudra payer les réformes, économiser sur leurs dos et surtout ne rien leur donner pour qu’ils crèvent la gueule ouverte quand l’Etat aura  fini de les saigner.
Devons nous craindre ce programme, qu’avons nous à espérer de lui?
Il est difficile de savoir quelles choses seront réellement faites, quelles mesures verront vraiment le jour, quelles engagements seront finalement tenus.
L’Histoire nous enseigne que la majeure partie des programmes électoraux ne sont jamais suivi des faits alors ne rêvons pas ou ne cauchemardons pas non plus…les étrangers auront peut être le droit de vote dans les élections locales, les homos pourront peut être se marrier et adopter des enfants…ou rien de tout cela…l’élection gagnée, il y aura toujours de très bonnes raisons pour remettre à plus tard les choses qui finalement ne servent à rien…
Mais restons sur nos gardes, apprenons à ouvrir les yeux et surtout partageons le slogan des Anonymous car c’est dans la révolution sereine et douce que notre avenir sera.
We are legion. We do not forgive. We do not forget. expect us.

Une réponse à “Edito du 26/01/2012”

  1. jn dit :

    Tu as un talent certain

Laisser un commentaire