Edito du 06/01/2012

A la pêche aux parrainages…
Quelle drôle de fanfaronnade cette histoire de course à l’échalotte, il faudrait que les prétendants envoient des paniers garnis aux maires afin d’obtenir leur gentillesse et leur signature. Ces dernières ne s’achètent pas déclare Mme Boutin; Il serait bien surprenant que pour une fois en politique, quelque chose ne puisse pas s’acheter ou s’échanger contre voeux d’allégeance, contrats immobiliers, frégates ou câlins hiltoniens…
Quelle serait donc l’image de notre démocratie si le pluralisme n’était pas représenté lors du premier tour, si nous n’avions que cinq ou six candidats dont les deux cadors de l’ump et ps? Serait ce une mascarade des candidats afin de chercher le scoop ou une réelle volonté étatique d’éradiquer certains d’entre eux, nous pouvons sincèrement nous le demander.
Mme Boutin, Mme Le Pen, Mr Dupont Aignan et consorts doivent être présents au premier tour, ce tour préliminaire qui doit donner le choix au Français de différents programmes, de différentes idées.

Le sale mec parle aux Français, Babar propose ses idées…le tout commenté, défait, dénigré par les tontons flingueurs, laquais de leur leader…Les Nadine Morano, Manuel Valls etc etc. La première qui parle comme une maraîchère éméchée, pourfendant le mal socialiste de son glaive glaireux, le second se donnant des airs supérieurs et donneur de leçons et tous nous expliquant que la politique est une affaire de vocation, de conviction et de courage, le courage certain de mettre les mains dans la boue et de s’y repaître avec délectation.

2 Réponses à “Edito du 06/01/2012”

  1. JN dit :

    mais ???
    et les francs maçon dans tout ça ????

  2. JN dit :

    oups, pardon, je n’avais pas vu manu valls

Laisser un commentaire